les écrits du Cheikh


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 14933 fois




La lecture des khassaides de Serigne Touba est à l’image de l’oiseau qui vole dans les airs : les lecteurs en constituent les ailes et ceux qui écoutent en sont les plumes.

Serigne Touba a dit lui-même, que ses écrits peuvent être divisés en trois séries différentes :

* Les écrits avant le départ pour l’exil par la mer.

* Les écrits durant le voyage en mer et aux lieux d’exil.

* Les écrits du retour au Sénégal.

La première série a été stimulée pensait-il, par les sciences religieuses, une vaste connaissance intellectuelle, l’amour de dieu et de son prophète (PSL), cette partie n’a pas atteint l’objectif visé qui été la satisfaction gracieuse du prophète (PSL), et c’est pour cette raison qu’elle ne serait pas agréée .Mais ce que l’on n’a pas agréé à Serigne Touba n’est pas de même nature que ce que l’on n’agrée pas à un autre que lui. Car la récompense de cet autre à qui l’on n’a pas agréé les vœux, n’aura été qu’énergie vainement dépensée et fatigue. Pendant que Serigne Touba lui, son écrit non agréé est dépositaire d’énergie mystique, car il exhausse les prières de celui qui en fait la lecture avec l’intention de former un vœu.

La seconde série concernant les écrits en mer, se subdivise en deux parties. La première est interdite au regard des êtres humains, c’est la raison pour laquelle Il les a soit enterrés, soit confiés à la mer.

La troisième série, celui des écrits de retour d’exil, renferme toutes choses : ils attirent l’ami et repoussent l’ennemi.

Chaque khassaide a sa particularité propre en matière et en qualité da grâce qu’elle peut faire octroyer. Chaque khassaide est ainsi un intercesseur au pres du créateur,par rapport à un vœu formulée. Quant à leur puissance sprituelle ou mystique respective ,elle est fonction de l’etat(hal) du cheikh au moment de l’ecriture (malakya ou bacharya :angelique ou humain .IL en existe qu’il a reécrit une seconde fois et qui possede ainsi deux versions :tels jazboul khoulôb, mawahibou et tant d’autres.

L’ensemble des khassaides de Serigne Touba obeissent à une méme motivation d’invocations divine mais à sept dimensions :

Les khassaides destines à la formulation d’un vœu : suppliques. Toutes supplique ,ou demande adressée au maitre des mondes ,n’a été exprimée que pour repondre méme de Dieu qui a dit « Demander moi je vous donnerai »Ad’ouûni, Astadjib lakoum, et non pour la satisfactiond’un quelconque besoin personnellement ressenti,ni pour combler un deficit existentiel quelconque . C’est la raison pour la quelle il a temoigne à dieu sa propre satisfaction par ces termes coraniques : « ô Seigneur si tu me combles, je t’en rends grâce,et si tu me prives, je serai satisfait et patient »(ya rabi ,in A’taytanî Fachoukrou , wa in mana’tou faridan wa çabran

les khassaides de la singularisation, lesUnitides(ahadiyât), touchant la contemplation de l’absconditum du mystère de l’essence divine,de l’Un absolument l’un. Elles sont inspirés des paroles : dis, lui allah est unique » .Serigne Touba a dit :j’ai écrit par le secret de khoul houwa lahou ahad, des khassaides capables de detruire tout refuge du mécréant.Car lors de mon séjours chez les non-circoncis, j’ai apprivoisé par le secret de « khoul houwa lahou » quelqu’un qui me voulait du tord.Ce dernier avait fini par aller me chercher de l’encre et des plumes pour se repentir .j’ai écrit par chez les ennemis de DIEU des khassaide qui jusqu’à nos jours,observent la certitude due au Createur de l’univer

Les Khassaides de la magnification de DIEU : c’est DIEU qui, le premier s’est magnifié Lui-même : « Rien n’est semblable à lui » (Layssa Kamisslih chay’oun). Le secret et les lettres de ce verset ont inspiré les écrits à travers lesquels Serigne Touba magnifie son créateur. Il en est parmi ses khassaides de magnification certains dont la mission exclusive est de combattre tout détracteur de DIEU ou d’un serviteur de DIEU.

Les khassaides de grâces sur le prophète (PSL) : DIEU qui, le premier a rendu grâce à son prophète, nous a enjoints à l’imiter dans cette voie : « O croyants, rendez grâce et paix au Prophète ».C ‘est dans cet ordre qu’il a ecrit « Nourou Darayni », « Tayssiroul Assir », « Moukhadamatoul Khidmat »,et tant d’autres….

Les khassaidesde la magnification du prophète (PSL) : C’est DIEU qui à donné le ton de cette magnification par ces paroles : « et tu es certes d’une moralité imminente » « Wa innaka la ala khouliqin aziim ».C’est par le secret etles lettres de ce verset que Serigne TOUBA a écrit beaucoup de Khassida de magnification à son prophète (PSL).Serigne TOUBA a dit : « j’ai magnifié le prophète (psl) des magnifications à,qui,par leur lumière ,éclipsent le diamant l’éclat du diamant et de l’émeraude.Des khassidas de magnification pour lesquelles la récompense de DIEU demeura infinie ».Parmi celles-ci on peut compter : « jazboul khoulob ,Mawahibou Nafihou, Mouqadamat et tant d’autres….

les khassaides dela proclamation des bienfaits de Dieu :La raison en est que Dieu a dit : »quant au bienfait de son seigneur, proclame-le » (wa amâ bin nihmati rabika fa hadith) Il a tant proclamé les bienfaits de son seigneur qu’il dit : « tout individu saint d’esprit et de raison doit savoir que seul le prophète (PSL) peut me suffire comme guide ». Bâna likoulli man lahou maqoûl Annal wassilata houwar rassoul C’est sous ce chapitre de la proclamation de bienfait qu’il a affiché dans ces récits « tous ce qui seront parmi les sauvés le jour de la tourmente, savent que cette solitude qui est ma condition, en dehors de tout compagnon alors que rien, ni personne ne peut me nuire, ni me secourir, cela est un prodige de la part du Seigneur. Tout être ayant une part des grâces de Dieu, sait parfaitement que je suis un signe de Dieu ». Bâna likoulli man lahou willaya Kawnî lirabil âlamani ayah .Il a dit aussi : « notre Seigneur m’a singulariser parmi toutes ses créatures jusqu’à la séparation complète : tant et si bien je demeure l’unique esclave de Dieu, serviteur du prophète (PSL). Naza’ani minal wara baqîl qadim Alamahoum bianami abdoul khadim Concluant sur sa condition mystique, Serigne Touba affirme : « Mon statut de serviteur de l’Elu, m’a octroyé des bienfaits que l’Elu, seul connaît.

les khassaides de l’assistance promise aux croyants:Dieu a dit : « Dieu a décrété : je serai victorieux, Moi et mon prophète. Dieu en est vérité Puissant et Omnipotent » Il a dit également : « nous assisterons nos prophètes et ceux qui croient en ce monde et au jour du témoignage » Parmi ces khassaides , il en est qui sont du domaine exclusif de ses relations envers son Seigneur, et qui de ce fait sont dérobés des regards humains. Serigne Touba a écrit : « les armées du Seigneur sont unanimes pour témoigner que je triompherai de mes ennemis, cela est inéluctable ». Râfa’ani junda lahi khalibôn Waqta’tirâbi faidâya ya’labon. C’est ainsi qu’il est dit aussi que : « lers armées divines affectées aux prophètes seront mes gardiens contre tout ennemi qui s’acharne contre moi : il attaque quiconque marche contre moi ».

Ainsi, les écrits du cheikh recouvrent ses sept dimensions spirituelles. Celui qui entreprend de les lire doit commencer par la concentration et la présence intérieure. Ensuite il doit purifier par des ablutions, comme ceux qui le psalmodiaient du temps ou’ le Cheikh était physiquement de ce monde-ci :

Purifier, concentré et débarrassé de tout esprit de regardez-moi. C’est pour cela que Serigne Saliou M’backé confirme qu’il y’avait parmi ces lecteurs des khassaides du temps de Serigne Touba , certaines qui pouvaient se saisir d’une bouilloire d’eau bouillante et en boire sans nuisance. Certains pouvaient marcher sur la cime des clôtures de maison.

Les airs dans sont chantés les khassaides chez serigne Massamba comme chez serigne saliou, ils tirent leur essence des compagnons de Serigne Touba qui ont été les précurseurs de ces airs. Ces derniers l’ont eux-mêmes imités de Serigne Touba qui lui, l’a entendu des Anges du ciel qui à leur tour l’ont pris des houris et des chastes serviteurs du paradis.

Que Dieu nous assiste et nous comble de bienfaits par les khassaides de Serigne Touba.. Amine