Recrudescence des vols à Touba : Les autorités se mobilisent contre l’insécurité


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 164 fois




La ville sainte de Touba vit des moments "historiques " d’insécurité depuis quelques mois. Meurtres, agressions, vols à mains armées se sont multipliés au grand désarroi des autorités administratives et religieuses.


Bilan : des vigiles ont été tués, une quinzaine de cantines attaquées, un commerçant dépossédé de ses 29 millions de francs FCFA. Cette série d’événements malheureux a installé chez les populations une psychose, obligeant les autorités à convoquer une réunion de crise à laquelle ont pris part le maire Abdou Lahad Kâ, ses adjoints Serigne Cheikh Abdou Mbacké Bali , Serigne Sidi Mbacké , le commissaire Yayah Tamba , le commandant Thioune , des transporteurs et chefs de quartiers .



Au cours de cette rencontre dirigée par le sous-préfet de Ndame, il a été retenu la mise en place de moyens drastiques afin de mettre un terme à l’insécurité. Modou Mbacké Fall d’annoncer l’l’immatriculation obligataire des taxis, l’interdiction aux mototaxis Jakarta de circuler dans le périmètre de Touba, la mise en place de groupes de vigilance au niveau des quartiers, l’organisation de patrouilles en permanence par des gendarmes et policiers, la désintégration des zones réputées être des niches de délinquants.



Face à ce besoin impérieux de chasser les malfaiteurs, la commune promet de mettre la main à la poche pour soutenir les forces de l’ordre en termes de logistiques. Les participants ont rappelé à l’Etat sa promesse de construire une caserne.