Magal des deux Rakka : La prière effectuée aujourd’hui à la Place Faidherbe


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 256 fois




Ancrée dans l’agenda religieux de la ville de Saint-Louis et de la communauté mouride, le Magal des deux Rakka sera célébré ce lundi. Cet évènement commémore la prière exécutée par Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké le 5 septembre 1895 dans la salle de délibération du palais du Gouverneur.Dans la capitale du Nord, c’est la grande affluence et un dispositif sécuritaire.La grande prière, effectuée aujourd’hui à la Place Faidherbe, couronnera cette 36e édition qui a comme parrain Serigne Saliou Mbacké.

(Correspondance) - C’est le 5 septembre 1895, dans la salle de délibération du palais du Gouverneur, que Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké avait exécuté une prière de deux Rakka. C’était devant le conseil privé qui avait décidé de le déporter au Gabon. La première célébration du Magal des deux Rakka remonte au 5 septembre 1975. Aujourd’hui, 5 septembre 2011, 36 années après, la communauté mouride s’y relance. La ferveur a encore envahi la vieille ville religieuse. Dans la capitale du Nord, c’est l’effervescence progressive, depuis quelques jours. Des milliers de fidèles sont venus de tous les horizons pour se rappeler d’un acte de foi et de courage d’un guide religieux. Récitation de Coran, récitals de poèmes de Khadimou Rassoul, entre autres activités de dévotion, sont également des faits marquants de cet événement. Sera aussi revisitée, l’œuvre de ce grand homme qui, pour le triomphe de sa religion, a accepté avec courage et abnégation les épreuves. Différents endroits que Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké a marqués par son passage reçoivent également des pèlerins durant ce Magal. Outre le Palais du Gouverneur, le Jardin d’essai, situé dans le faubourg du Sor, a aussi servi de lieu de recueillement du fils de Mor Anta Salli. Le laboratoire de Sor et la Mosquée Zinc figurent également parmi les lieux de passage du saint homme.

Le Kourel des deux Rakka a choisi pour parrain de cette 36ie édition Serigne Saliou Mbacké. Via ce parrainage, les dimensions culturelles, spirituelles et intellectuelles du cinquième Kalife des mourides seront revisitées. La journée d’hier a été, d’ailleurs, dédiée au natif de Diourbel, en 1917. Ayant accédé au Kalifa en 1990, Serigne Saliou Mbacké s’est éteint en 2007 et fut remplacé par Serigne Bara Mbacké.

Les activités de cette édition ont démarré dans la journée du jeudi 1er septembre. Elle a été consacrée à Mame Diarra Bousso. Une conférence sur la vie et l’œuvre de Soxna Fatou Diakhaté s’est tenue, à l’occasion. Le lendemain, vendredi 2 septembre, 313 récitals du Coran ont été effectués à la gouvernance. Le samedi 3 septembre a été consacré à Mame Cheikh Ibra Fall. Une lecture du Coran dans les mosquées et une conférence sur la vie et l’œuvre de Serigne Alioune Fall Mbawoor ont émaillé la journée.

Les rideaux vont tomber, ce jour, sur cette présente édition. La grande prière, couronnant les éditions, sera dirigée, aujourd’hui, à la Place Faidherbe, par Serigne Mor Mbacké, Imam des deux Rakka.

Aïda Coumba DIOP Source Walfadjri