L’AGREMENT DU CHEIKH AHMADOU BAMBA ENVERS SON ILLUSTRE DISCIPLE MAME CHEIKH IBRAHIMA FALL À DAROU SALAM : LA FAMILLE BAYE FALL SE RAPELLE DE BAABOUL MOURIDIIN CE 21 FEVRIER 2011 A KEUR CHEIKH IBRA A TOUBA JANATOUL MAHWA.


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 849 fois




Cheikh Ibrahima FALL, ou Lamp Fall " Baboul Mouridina ", ou simplement Cheikh Ibra, appartient à cette race de paladins.

Une vie pleine, ardente, intense, au service d’une cause à laquelle il s’est donné sans réserve, l’a placé sur les orbites supérieures de la gloire éternelle.

Cheikh Ibra Fall a évolué auprès de Cheikhoul Khadim sur un registre si extraordinairement élevé, qu’il est extrêmement ardu, pour l’entendement de l’homme ordinaire ne maîtrisant pas la Sharia (Loi pure) et la Haqîqa (Vérité radieuse), d’appréhender les fondements et la profondeur de son engagement, de son insondable renoncement et de son immense don de soi.

Nous allons nous appuyer sur les témoignages de témoins privilégiés, qui ont vécu avec lui, et qui ont été eduqués sous son ombre. Nos autres sources d’informations seront également :

- les écrits où Cheikhoul Khadim explique les fondements et le comportement du disciple sincère, recommandations a travers lesquelles on peut comprendre l’attitude de Cheikh Ibra FALL,

- ou bien " Minanou Bâqil Qadim " (Les Bienfaits de l’ETERNEL), ouvrage de Serigne Mouhammadou Bassirou MBACKE qui évoque largement le personnage,

- ou encore, le témoignage de Serigne Mouhamadou Lamine DIOP Dagana.

A ces sources hautement fiables, nous ajouterons des éléments recueillis auprès de grands exégètes du mouridisme, ou encore les thèses les plus répandues auprès de la majorité des membres de la communauté. Autant de références, de sources diversifiées qui annoncent déjà l’ampleur de la tâche à laquelle nous nous adonnons. Un pari osé dirions-nous. Même si la légende pavée de merveilleux s’est emparée de tout ce qui concerne le personnage, il est aisé de distinguer les faits authentiques qui ont marqué sa vie. Nous fondant sur les enseignements du Prophète de l’Islam (Paix et Salut sur Lui), et sur les recommandations de son Maître spirituel Cheikhoul Khadim, on pourrait prétendre répondre à la question qui était Cheikh Ibrahima FALL.

Cette méthodologie rigoureuse nous permettra d’extirper tous les détails apocryphes et les exploits fantastiques auxquels la fertilité de l’imagination populaire a donné un retentissement qui frise l’épopée. Et, évidemment, tenter de reconstituer l’histoire est un exercice des plus ardus. Mais tout de même implorons - nous l’assistance de DIEU, de son Prophète (Paix et Salut sur Lui), et de Cheikhoul Khadim son Serviteur Privilégié pour y parvenir. La noblesse de la tâche en vaut le coup.

Quel est l’intérêt du rappel de la vie de Cheikh Ibrahaima FALL pour les musulmans, particulièrement pour nous autres mourides adeptes de Cheikh Ahmadou Bamba ? La réponse est dans la vie des multiples envoyés et prophètes dont DIEU a gratifié l’humanité. Si parmi eux, certains ont prêché le verbe, d’autres ne l’ont pas fait, mais ont été des exemples, mieux les incarnations du modèle et des enseignements véhiculés par leurs paires.

Le Saint Coran, dans dans son enseignement n’a voulu retenir que 25 prophètes sur un effectif de 313 pour relater leur vie au Sceau des prophètes. L’intelligence d’un tel enseignement est que ceux figurant dans le Coran constituent une base efficiente dont la vie constitue un creuset de valeurs codifié comme patrimoine universel dans la voie de la soumission à DIEU. Le Coran a voulu que nous méditions ces expériences afin de nous en servir dans notre vie de tous les jours, et ce pour l’éternité. DIEU rappelle le sens de l’évocation de la vie antérieure en ces termes. " Dans leurs récits, il y’a certes une leçon pour les gens doués d’intelligence . Ce n’est point là un récit fabriqué. C’est au contraire la confirmation de ce qui existait déjà avant lui. Un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde pour les gens qui croient " S12V111.

Le Prophète Mouhammad (Paix et Salut sur Lui), marchant sur les traces de ses prédécesseurs, a réhabilité le message authentique de l’Islam. Parce que sa mission ne diffère en rien de celle des prophètes venus avant lui dans l’obéissance à DIEU, le culte exclusif à lui rendre et la reconnaissance de ses bienfaits, nous n’avons aucune peine à nous y retrouver. Cette logique reste valable jusqu’à la fin des temps. Comment n’en serait-il pas ainsi. DIEU dit :" C’est le chemin que DIEU avait tracé à tes prédécesseurs et tu ne trouveras point de changement à la voie de DIEU " S33V62.

Après la fin de la mission terrestre de l’Envoyé de DIEU (Paix et Salut sur Lui), tous ceux qui sont venus derrière lui ont inscrit leurs actions dans la continuité du message de DIEU. Parmi eux, ses vertueux compagnons qui ont ensemble avec lui implanté les droits de DIEU et des hommes sur terre et au nombre desquels se distinguent particulièrement ses nobles khalifes orthodoxes.

Cette logique de continuité a guidé l’action des pôles (qutb), des revivificateurs (mujaddid), des saints (awliyâ’u) et des savants (ulamâ’u). Leur rôle a été compris et magnifié par le maitre de la mission apostolique, Mouhammed (Paix et Salut sur Lui). Dans un célèbre hadith, le Prophète (Paix et Salut sur Lui) dit : " Celui qui évoque la vie d’un saint disparu, c’est comme s’il l’avait ressuscité".

Dans un autre hadith qudsî, DIEU dit : " Quiconque prend pour ennemi un de mes saints, je lui déclare la guerre ". Ces saints sur le sillage de celui dont on suit les traces "Al Muqaffâ", le Prophète (Paix et Salut sur Lui) en l’occurrence, ont engagé les communautés de fidèles en les guidant sur la voie de la recherche de l’agrément de DIEU.

Le Coran a été explicite sur ce trait d’union, véritable lien ombilical entre le passé, le présent et l’avenir. " Ceux qui se joignirent les premiers au Prophète dans son exil (Muhâjirûn ) et ceux qui s’empressèrent de les accueillir (Ansârs) ainsi que ceux qui les suivront dans la bienfaisance, DIEU leur a accordé sa satisfaction et ils lui ont accordé la leur " (S9V100)".

Le héros dont nous allons évoquer la vie est effectivement un de ceux qui ont suivi la voie dans la bienfaisance derrière un guide avéré. Notre entreprise nous oblige à répondre à un agrégats de questions du genre :

- Qui était vraiment Cheikh Ibrahima FALL ?

- Quelle était sa vraie personnalité ?

- Quelle est sa dimension spirituelle ?

- Quel rôle a-t-il joué auprès de Cheikh Ahmadou Bamba, son Maître vénéré ?

- Bref, que nous a-t-il laissé comme héritage ?

Cheikh Ibra FALL a rejoint le séjour des bienheureux le 4 ème jour de Muharram "Âma Tamsashin" - (1349 H.), au soir. Cela correspond à l’an 1930 du calendrier grégorien, soit exactement 3 ans après Serigne Touba. Son imposant mausolée, dans la grande nécropole de Touba ne désemplit jamais, tant Cheikh Ibra est l’objet d’un profond amour.

L’on ne peut contempler la Grande Mosquée de TOUBA sans que son souvenir pieux et ému n’envahisse nos cœurs. En effet, le plus grand minaret de l’édifice, visible à des dizaines de kilomètres comme un phare qui indique le Salut, a été baptisé par Serigne Fallou Mbacké deuxième Khalife Général des Mourides, du nom de LAMP FALL en hommage à Cheikh Ibrahima FALL. Quel hommage plus vibrant pouvait-on rendre à celui qui a balisé la voie du mouridisme et qui nous a laissé le sublime ZIKROULLAH qui illumine nos cœurs et repris sans cesse par ses disciples dénommés "BAYE FALL", ces merveilleux soldats de la foi ?

Depuis son rappel à DIEU, ses descendants ont perpétué son oeuvre inlassable faite de dévotion, de soumission et d’abnégation dérrière les dignes successeurs de Cheikhoul Khadim. Fidèles à la tradition de Cheikh Ibra, ils sont toujours préoccupés par le perfectionnement de leurs âmes dans le sacrifice des biens pour plaire à DIEU. "Dieu s’est fait céder par les croyants leurs vies et leurs biens en contrepartie du paradis" (S9V111).