Grand Magal de Touba 2012 : Réunion nationale préparatoire tenue le mardi 13 décembre à Dakar


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 1196 fois




La réunion nationale préparatoire du Grand Magal de Touba s’est tenue, hier, au ministère de l’Intérieur.À l’occasion, des engagements fermes ont été pris par les services concernés pour la réussite totale de l’évènement.

A un mois, jour pour jour, du Grand Magal de Touba fixé au 12 janvier 2012, selon certains, au 13 pour d’autres, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a fait le point de l’avancement des préparatifs avec les services concernés de l’Etat et du privé. C’était, en présence d’une forte délégation du khalife général des mourides, Sidy Moctar Mbacké, conduite par son porte-parole, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké.

La réunion préparatoire de la 117e édition du Grand Magal de Touba a été moins longue que d’habitude. Un état de fait que le ministre de l’Intérieur et le représentant du khalife général des mourides expliquent par la maîtrise de ce grand événement religieux qui célèbre le départ d’exil de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, le fondateur du mouridisme. ‘Nous avons pris l’engagement de faire plus cette année encore pour garantir davantage de sécurité dans Touba intra muros et sur les routes pour que les populations puissent aller à Touba en parfaite sécurité. Bref, nous pouvons dire que, dans tous les domaines, des dispositions ont été prises pour que le Grand Magal de Touba se déroule dans d’excellentes conditions, pour que la 117e édition de cet événement exceptionnel dépasse les éditions précédentes. Puisque, c’est d’ailleurs le destin du Magal’, affirme le ministre d’Etat, Ousmane Ngom.

Après la lecture du procès-verbal faisant le bilan des différents travaux préparatoires par le gouverneur de la région de Diourbel, la parole a été donnée aux responsables des services impliqués dans l’organisation du Grand Magal de Touba. Mais comme chaque année, les questions comme la santé, les infrastructures routières, la sécurité, l’eau et l’électricité qui posent souvent problème ont retenu l’attention du Comité d’organisation du Magal dont la coordination est assurée, cette année, par Serigne Ousmane Mbacké. A ce niveau, Boubacar Camara, secrétaire général du ministère en charge de l’Energie et des Infrastructures a assuré qu’il n’y aura pas de problème dans la fourniture d’électricité. Cela d’autant plus que, selon lui, l’électricité produite présentement au Sénégal, une fois n’est pas coutume, est supérieure à la demande des populations qui est de 400 mégawatts.

Il en est de même de l’eau. Les services du ministère de l’Hydraulique ont assuré que le liquide précieux ne va pas manquer, contrairement à l’édition précédente. Les autres services ont également confirmé les engagements qu’ils ont pris en promettant de reconduire le même dispositif que l’année dernière avec quelques améliorations.

Ce dont s’est réjoui le porte-parole du khalife général des mourides, par ailleurs chef de la délégation. A ce sujet, il a félicité les autorités, au premier rang desquelles le président de la République qui s’implique personnellement pour la réussite du Grand Magal de Touba ou 18 Safar. Serigne Bass Abdou Khadre a profité de l’occasion pour rappeler au président Wade sa promesse de faire du Grand Magal de Touba un jour férié. Dans son intervention, le porte-parole du hkalife est revenu longuement sur l’historique et le sens de la célébration d’exil de Khadimou Rassoul. Parlant de l’édition de cette année, il a dit que l’innovation de taille sera l’organisation d’un colloque sur le soufisme lors du Magal. Ce colloque réunira, d’après ses estimations, des participants venant de cinquante pays. Selon le ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, ‘cela montre l’esprit d’ouverture et de paix qui caractérise la confrérie mouride’.