FERMETURE DU FORUM DU MAGAL 2013 : CONFERENCE DE PRESSE ET BILAN AU MENU


Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail




Article lu 4136 fois




Le Forum du Magal 2013 a baissé ses rideaux, hier à la mosquée Massalikoul Djinane de Dakar. Sous la présence effective d’autorités religieux, politiques et de journalistes, le Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba, a tiré un bilan positif sur ce grand centre de réflexion.

Le dernier jour du Forum du Magal 2013 a été très riche en enseignements. Dans une conférence de presse, le Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba, a donné plusieurs recommandations visant au développement du Sénégal. Ces recommandations vont dans le sens d’apporter la contribution du MOURIDISME au développement du Sénégal en offrant comme modèle, les enseignements de KHADIMOU RASSOUL « l’introduction des écrits du CHEIKH dans le système éducatif sénégalais peut être déterminant à la formation du citoyen modèle .  », déclare le comité d’Organisation.

Par ailleurs, il a aussi incité le gouvernement à s’asseoir autour d’une table pour voir comment insérer un modèle d’enseignement Franco-arabe à Touba qui serait compatible avec les normes de la Ville Sainte. Car, le modèle d’enseignement français tel qu’il est véhiculé au Sénégal connait beaucoup de problèmes et nécessite d’être reformé. On forme plus de littéraires que de scientifiques. En effet, le Comité d’Organisation ne va pas s’arrêter sur ses déclarations, mais compte présenter un rapport au Khalife Général des Mouride, Serigne Sidy Moukhtar Mbacké et au finish, élaboré un rapport définitif qui sera remis au gouvernement.



Sur un autre registre, un bilan a été tiré sur tous les points qui ont été développés durant les quatre jours du Forum. Sur le plan éducatif on peut noter : la construction de nouveaux centres d’éducation et de formation ; la réhabilitation de la promotion de l’enseignement Coranique islamique arabe ; la réhabilitation des principes authentiques de la foi islamique et la revalorisation de la culture wolof.



Sur le plan économique, il y a une dynamique entrepreneuriale de l’économie de marché ; la prédominance des mourides dans l’exploitation agraire qui est le secteur moteur de notre développement économique ; la recomposition du tissu urbain sénégalais avec l’émergence de Touba comme deuxième ville économique du Sénégal qui constitue un marché important dans les régions qui tournent autour de la ville Sainte. En fin, sur le plan politique, la contribution du MOURIDISME sur la résolution des crises les plus critiques au Sénégal et la détermination d’un leadership ayant comme soubassement la notion de « Khidma ».



En effet, le Comité d’Organisation du Grand Magal de Touba s’est réjoui de la réussite du forum « le Forum a été diffusé en direct par plusieurs télévision et site internet, par conséquent le message est bien passé. Nous en remercions tous le monde », a soutenu, Serigne Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma, le chargé de la communication.



La rédaction CELCOM-HTKH